L’association Mediatone

MEDIATONE, association loi 1901, est née en 1997. A la base, elle est exclusivement composée de bénévoles dont la motivation est de promouvoir et d’accompagner des groupes en développement et d’organiser des concerts en tous genres.


Au fil des ans, elle se développe, se professionnalise et l’activité augmente, grâce à l’investissement de ses bénévoles, du bureau et d’une équipe permanente s’élevant aujourd’hui à 12 personnes. À l’heure actuelle, c’est une cinquantaine de concerts par an qui ont réunis jusqu’alors près de 2000 groupes différents, aussi bien des « têtes d’affiche » reconnues (Alice Cooper, Birdy Nam Nam, Frero Delavega, Nina Hagen, Shaka Ponk, Skip The Use, Les Cowboys Fringants, Izia, Renan Luce…), que des découvertes régionales.


Sans lieu de diffusion propre, l’association travaille avec des lieux de toutes capacités et de toutes configurations, à Lyon mais aussi au-delà en région Auvergne Rhône-Alpes. Elle s’efforce de proposer une programmation éclectique, en fixant des tarifs accessibles à un maximum de personnes, grâce notamment à l’acceptation des cartes M’ra (public lycéen) et des Pass Culture (public étudiant).


L’événement majeur de l’association reste le festival REPERKUSOUND dont les deux dernières éditions ont vu se déplacer 15 000 spectateurs en moyenne sur trois soirs. Depuis 2012, la soirée DANTESK est également proposée en fin d’année et rassemble de 12 000 à 15 000 personnes autour d’une programmation centrée sur les musiques électronique.


Avant tout dans une logique d’aide et d’accompagnement, Mediatone passe beaucoup de temps à conseiller et soutenir des artistes en développement. Concrètement, l’association a managé et produit les albums des groupes La Mine de Rien, Fake Oddity et Faik.


Elle est également organisatrice du Salon DISKOVER, dédié aux musiques actuelles. Il se tient tous les deux ans au mois de juin au Transbordeur, en collaboration étroite avec la salle. Son but est de réunir les professionnels de la région, de la production et du spectacle vivant, pour aider les artistes amateurs, orienter les étudiants vers des métiers de la musique et créer des connexions intra-professionnelles.


Un important volet social complète les activités de la structure : il est tourné vers l’égalité des chances et la cohésion sociale, à travers l’insertion aux métiers de la musique et l’accès à la culture au plus grand nombre. Mediatone organise des concerts et des ateliers culturels en milieux fermés (Maison d’arrêt de Corbas, CSL et EPM de Meyzieu) et accueille tout au long de l’année des Travailleurs d’Intérêt Général.

L'équipe


  • Jérôme était tout simplement là au commencement de tout. Papa officiel de la grande famille Mediatone, il coordonne depuis 1997 chaque mouvement de l’association, des prestataires aux stagiaires en passant par les membres de l’équipe et les réseaux Musiques Actuelles (il a été président de Tagada Tsoin Tsoin – l’antenne Rhône-Alpes du Printemps de Bourges – entre 2010 et 2016). Sa carrière débute en vendant des affiches à la sortie des concerts de World’s Appart, de Céline Dion ou encore des Spice Girls. La révélation est immédiate : c’est bien dans la musique qu’il fera carrière coûte que coûte ! Il crée la structure Mediatone avec quelques amis qu’il côtoie sur les bancs d’une école de commerce (feu-HESTRAD) et cale un premier « petit » concert : Louise Attaque au Pez-Ner en mai 1997 ! C’est le début d’une grande aventure. En tant que doyen de l’association, Jérôme est le moteur et le pilier de l’équipe. Même s’il tient moins bien la cadence dans les soirées comparé à ses jeunes années !

    Ce qu’il aime par dessus tout : Dire « Big Up »


  • sylvain-cadre

    Ancien stagiaire, Sylvain est devenu en peu de temps une des personnes incontournables de l’asso ! En fait, ce gars est un véritable électron. Ce trasheux de Nature alterne sans difficulté les activités : concert de néo-métal, bibines, free-party à Dunkerque, dodo, compet de snowboard aux 2 Alpes, bibines, dodo… Bref quand il n’est pas fatigué, cet amateur de sensations fortes est un peu fatiguant, mais on l’aime bien quand même. Bon avouons qu’il a quelques côtés sérieux et que sans ses coups de fil innombrables pour trouver des concerts, sans sa motivation incroyable et ses projets de fous, on en serait peut-être pas là actuellement. Bon et puis a milieu de ses CD de Trash on peut même trouver de la chanson française… aurait-il un coeur tendre et sensible au delà des apparences ?? Popopopopop !!!!

    Ce qu’il aime par dessus tout : Surfer la vague

  • remy-cadre

    Rémy débute sa formation professionnelle par un DUT en GCE (Gestion et Création d’Emmerdes). Après avoir passé son doctorat en ENTROLOGIE (Sciences des Entrées de Concerts) validé après de nombreuses années de bénévolat, de stages et même de présidence de Mediatone, il complète sa formation par des postes dans d’autres structures, d’animateur à restaurateur en passant par artiste de troisième zone. Il fait enfin partie de l’équipe salariée de Mediatone, plus fort que jamais, pour s’occuper des nombreuses actions de médiation culturelle mises en place et de l’encadrement des Travailleurs d’Intérêt Général accueillis à Mediatone. Grand collectionneur de vinyles reggae, « DJ Bobojolais » a aussi toujours un coin de la tête dans les vignes… Sa devise : « le siècle sera mi-stick mi-raisin »

    Ce qu’il aime par dessus tout : Faire l’équilibriste sur des fûts de Grihète (bière artisanale de la Drôme)

  • marie-c-cadreAu commencement, Marie postule à une offre de service civique au sein de Mediatone en août 2014. Déterminée et entreprenante, elle n’eut pas à douter longtemps : ses initiales sont les mêmes que celles de Community Manager : elle est embauchée en tant que telle ! Depuis, si le bureau est calme, c’est qu’elle est sortie faire une course. Membre active du club très privé des GQPV (Gens Qui Parlent Vite), elle s’investit aussi beaucoup dans les activités de convivialités proposées par Meumeu, la chef du bonheur de l’équipe. De par sa volonté, sa créativité et son sens de l’humour aiguisé, elle s’est officiellement vue promue au rang de Responsable GIF en janvier 2016.

    Ce qu’elle aime par dessus tout : Les paillettes et se moquer des Haters.

  •  

    Magali, c’est l’intruse de Mediatone ! Elle-même ne sait pas vraiment ce qu’elle fait là, mais elle passe des bons moments en compagnie de toute l’équipe. Elle n’aime pas la musique, elle ne comprend pas l’anglais et elle a appris hier que « Star Wars » n’était pas un dessin animé. Si vous la cherchez bien, elle se cache derrière son ordinateur tous les lundis et rattrape ainsi les bêtises écrites sur les feuilles de stocks en fin de soirée. Elle organise d’ailleurs à l’occasion des battues de factures, ce qui lui valut d’ailleurs à deux reprises le titre de championne d’Europe.

    Ce qu’elle aime par dessus tout : Comparer la longueur des mails entre Jérôme et Evelyne (qui oscillent pour l’un à 6 mots et pour l’autre à 33 lignes).

  • meumeu-cadreEmeline, Meumeu pour les intimes, se nomme elle même responsable convivialité au sein de l’association. Son bureau un peu trop proche de la porte d’entrée lui confère un rôle bien particulier de quasi-standardiste mais son vrai boulot, c’est la diffusion. Elle coordonne les prestations, les coups de mains précieux des bénévoles, la présence de nos flyers sur tout Lyon. Lors des concerts, par mail et sur Facebook, c’est à elle que les bénévoles ont affaire. Elle les chouchoute, les fait rire, et leur organise des soirées sympas, toujours. Elle a intégré il y a presque cinq ans le CCL (Comités Contre les Lundis) et en est devenue membre d’honneur. Elle essaye également de prendre le relais de DEad auprès des Médias, mais elle a beau potasser les Inrocks tout les week-end, elle n’atteindra jamais son niveau de réthorique pour présenter la programmation Mediatone à la radio.

    Sa passion pour les chats prit fin il y a quelques semaines lorsque son médecin lui annonça qu’elle en est allergique.

    Ce qu’elle aime par dessus tout : Qu’on lui envoie des mails d’amour

  •  

    Biberonné aux mondes fantastiques, aux mystères ésotériques et aux legos, Eric se découvre très tôt une passion pour les situations absurdes, les galères improbables et les jeux de mot pas drôles. C’est dans les années 90, en parallèle à l’apparition de (très légers) marqueurs virils sur son corps, qu’il se prend les pieds dans le Rock’n Roll entre deux volutes de bières et deux gorgées de fumée. Les découvertes musicales se font au gré des K7 et CD échangés en cour de récré : Gainsbourg, Renaud, les Beatles, Pink Floyd, Queen, Led Zeppelin, Guns & Roses, Metallica… jusqu’à la vague Nirvana et Pearl Jam qui emportera tout le reste… avant d’être supplanté par Radiohead, Nick Cave…

    « DEad » se lance dans une courte (mais culte) carrière solo. C’est finalement de l’autre côté qu’il décide de continuer l’aventure musicale en participant au lancement de Mediatone aux côtés de Jérôme, rencontré par l’intermédiaire de potes peu fréquentables. A la fois responsable promo, administrateur et programmateur rock, cet éternel chevelu passe maintenant le plus clair de son temps à headbanger seul dans son salon pour faire rire (sans succès) ses filles, un verre de bon vin à la main, et ne ratera pour rien au monde un épisode de Game of Thrones ou une finale de Roland Garros. Comment ça, embourgeoisé ?

    Ce qu’il aime par dessus tout : Star Wars

  • dadou_webVéritable passionné des musiques actuelles et beaucoup moins actuelles (Résiste, prouve que tu existe !), David aka Dadou Love est le petit nouveau au sein de Médiatone. Membre actif de la vie culturelle lyonnaise depuis 10 ans, il navigue d’association en association, enchaînant les tentatives de putschs infructueuses. Né avec un balai greffé au bras droit et totalisant un taux de plus de 70% de colle dans le sang, il avait la morphologie idéale pour suppléer au grand Fancho Nachos dans cette tâche ardue mais si essentielle à la propagation de la bonne parole musicale.

    Ce qu’il aime par dessus tout : Le mot « bucolique »

  • antoine-cadre

    Fils caché de Zizou et de Régine, Antoine quitte la France une année entière pour y imposer sa « French Touch ». Ses 1m75 lui ferment rapidement les portes de la NBA et sa tchatche sans pareille lui écarte la route du célèbre Drizzy. Il se contraint donc à revenir en France, baluchon à l’épaule.

    C’est en écoutant Partenaire Particulier un jeudi soir de Traboule qu’une idée germe en lui ; il devait à tout prix travailler dans le domaine de la musique pour y explorer de nouvelles voies d’entrée de célébrité. Il s’occupe aujourd’hui des partenariats et du mécénat chez Mediatone en souvenir de cette soirée anisée.

    Ce qu’il aime par dessus tout : Faire des boules de neige et le Pastis

  • oceane-cadre

    Océane tente peu à peu de révolutionner à sa manière les plaquettes, les affiches et les flys de Mediatone de sa plume.

    La suite Adobe n’a désormais plus aucun secrets pour elle puisqu’elle passe ses journées à travailler dessus. Ses idées originales et sa curiosité lui permettent de dénicher sans cesse de nouvelles perles.

    Précise au pixel près, les étoiles de l’affiche du Reperkusound n’ont qu’à bien se tenir !

    Ce qu’elle aime par dessus tout : La typographie et le papier !

  • johan-cadre

    Depuis sa naissance, le petit Jojo rêve de jouer du rock’n’roll, lorsque lui vient l’idée de fonder un groupe de Death Metal avec ses amis. La première fois qu’il monte sur scène, sa jambe se met à trembler à tel point qu’il n’arrive plus à se concentrer. Se croyant banni par les dieux du rock il perdit foi en la musique.
    Heureusement, Mediatone le recueille un beau jour de printemps au poste de régisseur de production. Son merveilleux voyage au paradis du rock’n’roll a alors commencé.

    Ce qu’il aime par dessus tout : Mettre de la musique et faire du Hair guitare en faisant la cuisine

  • marie-g-cadre

    Marie aime les chiffres, les tableaux Excel et les contrats. Marie reste calme dans n’importe quelle situation même quand elle relance un mail pour la douzième fois. Demander des informations les plus précises à tout le monde n’est pas une mince affaire, et c’est par poignées que Marie s’arrache les cheveux lorsqu’elle ne retrouve pas l’information manquante.

    En soirée, Marie se transforme parfois en une spectaculaire « Dark Marie », une toute autre personne tout aussi agréable à fréquenter que la première version, mais pour des raisons notoirement différentes. A son arrivée dans Mediatone elle ne doutait pas que la « Frenchcore » était un style de musique à part entière. Mais après en avoir fait l’expérience à plusieurs reprises elle y a presque pris goût !

    Ce qu’elle aime par dessus tout : Les vrais-jetons